Tanna

Cet article est également disponible en : Anglais Bislama

tanna_1

L’île de Tanna, une des plus grandes îles de l’archipel du Vanuatu (550 km2), appartient au segment sud de l’arc récent du Vanuatu et abrite le volcan actif du Yasur.

Elle fait face au bassin Nord Loyauté, ou les vitesses de subduction enregistrées sont rapides et atteignent 12 cm/an. L’île de Tanna se situe à environ 130 km à l’est de la fosse du Vanuatu, à environ 40 km à l’ouest des fosses du Coriolis et 127 km au-dessus du panneau plongeant au niveau du Yasur.

Les premières traces du volcanisme sont enregistrées au Pliocène avec la formation du massif de Green Hill au Nord de l’île, puis l’activité volcanique s’est ensuite déplacée au sud avec l’édification au Pléistocène moyen du massif du Tukosmeru, qui culmine actuellement à 1084 m d’altitude.

L’activité volcanique récente s’est établie au sud-est de l’île depuis le Pléistocène supérieur pour former les roches du groupe Siwi. Le Yenkahe formait alors un ancien cône volcanique, puis très récemment (probablement il y a moins de 20000 ans) une éruption paroxysmale a affecté l’île, conduisant au dépôt de l’ignimbrite de Siwi, et à la formation d’une caldera d’environ 24 km2 le long de la fracture de Siwi.

Depuis cet événement, la nouvelle arrivée de magma a conduit au soulèvement progressif du bloc résurgent du Yenkahe (3 x 6 km) à la vitesse élevée de 15,6 cm/an au cours du dernier millénaire, et à la formation des cônes de scories de l’Ombus et du Yasur. L’activité volcanique actuelle de l’île est focalisée au niveau du cône strombolien du Yasur (360 m d’altitude) qui s’édifie depuis environ 800 ans sur le rebord sud-ouest du bloc résurgent du Yenkahe. C’est un cône asymétrique qui présente un cratère sommital de 700 m de diamètre et de 200 m de profondeur, abritant 3 bouches éruptives. L’activité historique du Yasur, enregistrée pour la première fois en 1774 par le capitaine Cook, se caractérise principalement par des éruptions stromboliennes à vulcaniennes. La fréquence des éruptions est comprise entre 1 et 3 par minute durant les périodes de forte activité.

Ph. Bani et al. (2012) A. Beaumais et al. (2013).

(Retour à la liste des volcans du Vanuatu)

tanna_2
yenkahe_2

© IRD/Ph. Bani et J-L. Froger.

yenkahe_1

© IRD/Ph. Bani et J-L. Froger.

Guy

Docteur en Pharmacie, Biologiste Médical libéral à Marseille, France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6e0da58c9563ccfdb36b7524566171aaggggggggggggggggggggggggggg
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1