Hunter

Cet article est également disponible en : Anglais Bislama

Hunter_1

© Shorelines: NGDC GSHHS and NGA Prototype Global Shoreline; International boundaries and reefs: NGDC World Data Bank II; VMap-0; IRD documents

Hunter_4

Île Hunter :

Cette île, aussi connue sous le nom d’île Fearm, est revendiquée par la France et par le Vanuatu. Il en est de même pour l’île Matthew située à quelques dizaines de kilomètres l’une de l’autre.

Hunter_3

© BY-SA 3.0 26 août 2009

Hunter_5

© Affaires maritimes Nouvelle Calédonie

Hunter_2

© Affaires maritimes Nouvelle Calédonie

C’est un îlot, d’un kilomètre de large, formé d’un cône volcanique andésitique à dacitique surmonté d’un cratère d’explosion ainsi qu’un dôme de lave.

C’est le plus grand volcan du SE de l’arc du Vanuatu. Le point culminant de l’île est de 280 m.

Un cratère de 100 m de diamètre, aux parois très raides, occupe la partie nord de l’île et un cône, dans la partie sud, est rempli par un dôme de lave.

Sur les côtes N-E et S-E se trouvent des zones de fumeroles et des solfatares.

Au cours du 19e siècle, plusieurs éruptions ont eu lieu mais mal répertoriées.

D’importantes coulées de lave ont été émises de deux cratères sur la côte Est de l’île en 1895.

La dernière éruption c’est située sur la pointe nord de l’île.

Les éruptions confirmées se sont produites en 1835,  le 15 mars 1841, 24 novembre 1895 sur la côte est et 1903 à la pointe nord.
(Smithsonian Institu - John Seach)

(Retour à la liste des volcans du Vanuatu)

Guy

Docteur en Pharmacie, Biologiste Médical libéral à Marseille, France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

f05ef2220cb2ea1d24a072cb0e6c8168HHHHHHHHHHHHHHH
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1