L’Arc volcanique du Vanuatu

Cet article est également disponible en : Anglais Bislama

L’arc du Vanuatu est situé dans le sud-est du Pacifique.

La convergence entre la plaque Pacifique et la plaque Australienne est accommodée par deux subductions de pendage opposé : la plaque Pacifique plonge vers l’ouest sous l’arc Kermadec-Tonga, et la plaque Australienne plonge vers l’est sous l’arc Salomon-Vanuatu.

La région enserrée entre ces deux subductions spontanées connaît une extension importante matérialisée par l’ouverture de bassins océaniques tels que le bassin Nord-Fidjien et le bassin de Lau.

Le bassin Nord-Fidjien est bordé au nord par la fosse actuellement inactive du Vitiaz. Cette fosse est considérée comme la zone frontière qui existait entre les plaques Pacifique et Australie entre l’Eocène supérieur et le Miocène supérieur.

Au Miocène supérieur, la collision entre le plateau d’Ontong-Java porté par la plaque Pacifique et l’arc du

Vitiaz aurait eu pour conséquence de bloquer la subduction de la plaque Pacifique. Ce blocage aurait induit l’inversion de polarité de la subduction entre la Papouasie-Nouvelle Guinée et les îles Fidji. Cette portion de l’arc, principalement constituée aujourd’hui des îles du Vanuatu, aurait donc subi une rotation horaire à mesure que s’ouvrait le bassin Nord-Fidjien.

La marge convergente du Vanuatu s’étend sur 1400 km entre les îles Santa Cruz au Nord et les îles Matthew et Hunter au Sud.

Le taux de convergence est parmi les plus rapides au monde : les vitesses atteignent 12 cm/an dans la partie Sud et 16 cm/an dans la partie Nord.

La marge du Vanuatu peut-être divisée en 4 segments :

1 - Le segment nord (lat. 11-14°S) présente une fosse profonde (jusqu’à 8000 m) et un arc volcanique dont le plancher est situé à 1200 m de profondeur et d’où émergent quelques rares îles au volcanisme éteint. La vitesse de convergence est la plus élevée de l’arc avec 16 cm/an.

2 - Le segment central (lat. 14-17°S) se distingue par l’absence de fosse et des vitesses de convergence très faibles de l’ordre de 3,5 cm/an. Ces caractéristiques sont attribuées à la collision avec la ride asismique d’Entrecasteaux portée par la plaque Australienne. Dans ce segment les îles volcaniques sont grandes et forment trois chaînes parallèles résultant de trois épisodes volcaniques majeurs :

. la chaîne occidentale, d’âge Oligocène supérieur à Miocène moyen, est liée à la subduction fossile du Vitiaz.

. La chaîne orientale, d’âge Miocène supérieur à Pliocène inférieur, marque le début du fonctionnement de l’arc du Vanuatu.

. La chaîne centrale représente la zone volcanique active depuis le Pliocène.

3 - Le segment sud (lat. 17-21°S) est caractérisé par une fosse profonde (6000 - 7000 m) et un arc volcanique étroit d’où émergent une série d’îles volcaniques directement bordées par des fossés d’extension. La vitesse de convergence maximale est enregistrée au niveau de Tanna avec une valeur de l’ordre de 12 cm/an.

4 - Le secteur extrême sud (lat. 21°S) correspond à la terminaison de la zone de subduction. L’arc volcanique est étroit et deux volcans actifs en émergent

 

Le volcanisme du Vanuatu :

L'archipel compte plus de 80 îles dont la plupart sont d'origine volcanique.

Les roches les plus anciennes sont dans la partie ouest de l’arc, puis les roches de la partie centrale et enfin celles de la partie est qui sont les plus récentes

Ph. Bani et al. (2012) A. Beaumais et al. (2013)

Guy

Docteur en Pharmacie, Biologiste Médical libéral à Marseille, France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9b0a90937c980a23e73d34834c096ae1???????????????????????????????
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1